jeudi 30 août 2012

Arbre à Masking Tape

Parce que je ne savais pas trop ou ranger mes rouleaux et qu'il fallait que je trouve une idée pratique, je me suis dit que je pourrais en faire un machin joli qui pourrait accessoirement trôner sur ma bibliothèque (vu que je commence aussi à manquer de place dans mon "armoire à bricolage").



Allez hop, un support :


Un vieux verre que je vais vernis-coller, puis que je remplirai de cailloux, pour que ça tienne, quand même...


 Quelques fleurs en papier pour fignoler la déco... Et voilà, hé hé ! Et j'ai encore plein de place pour ajouter plein de rouleaux ! (message subliminal : si vous ne savez pas comment me faire plaisir... masking tape !) 

Le Masking Tape

Bien que cela fasse désormais partie du matériel de base de toutes les bricoleuses, il n'est pas encore très connu dans le grand public, alors le masking tape c'est quoi ? Un truc génial ! C'est un papier japonais autocollant, la plupart du temps de la taille d'un rouleau de scotch normal, mais vous pouvez en trouver des tout fins. Son avantage majeur, c'est qu'il se colle sur tout. Son second avantage, c'est qu'il se décolle facilement de tout. Et cela vous permettra de laisser libre cours à votre créativité !!
Et même pas besoin d'être une bricoleuse pour ça, ces charmants petits rouleaux s'utilisent partout, tout le temps ! Allez, je vous montre :

- pour customiser votre copine la machine à café :


 - redonner un coup de pep's à vos luminaires :


 - egayer le goûter de vos p'tits anges (m'enfin, le masking tape se pose après cuisson et s'enlève avant la vaisselle, hein ?!) :


 - personnaliser vos enveloppes (génial aussi pour emballer vos cadeaux, sur un simple kraft, coller vos photos sur le frigo, ou créer un joli cadre sur les dessins de vos enfants) :


 - agrémenter vos bougies (j'ai souligné le masking tape avec de la peinture en relief, mais je n'ai pas un grand doigté pour la chose, hum hum...) :


 - ou même créer un chouette photophore avec un pot à yaourt et un bout de ruban :


- décorer de simples pots en verre pour que la p'tite princesse y range ses perles ou autres trésors :


 - et même apporter de la couleur dans votre boite à couture !


Il y a des tonnes d'autres idées à piocher sur le net (et vive Pinterest !) et dans votre p'tite tête !! Alors si vous devez commencer un de ces jours à bidouiller, commencez donc par le Masking Tape !
Un rouleau coute entre 3€ et 5€ environ, vous en trouvez dans tous les magasins de loisirs créatifs, mais aussi sur de nombreux sites internet, dont mes préférés :
www.linnamorata.com link
www.maskingtape.fr link
www.scrapdiscount.com link   (Eux appelle ça le ruban adhésif décoratif...)

Il existe aussi des tissus autocollants sur tout support et thermocollant sur tissu, à tester rapido, et désormais des scotchs décorés (sympas, mais moins agréables à utiliser que le Masking Tape, l'avantage c'est qu'ils existent en grande largeur).

Bonnes créations ! 

mercredi 29 août 2012

DIY - Vernis-collage



DIY, ou Do It Yourself... c'est le "manuel" pour les créations en tout genre (même s'il me semble qu'au départ, cette abréviation était plutôt utilisée dans le domaine musical).

Alors, aujourd'hui, un p'tit article rapide pour ceux qui n'ont encore jamais essayé le vernis-collage. Tout d'abord, le matériel :
- un pot de vernis-colle (à défaut on peut utiliser une colle liquide, puis un vernis pour la finition)
- du joli papier, cela peut être papier de soie ou des serviette en papier. Attention, pour les serviettes, vous devez bien faire attention à enlever la double et la triple épaisseur, car cela ferait gondoler votre décor. Mais le plus facile à appliquer reste le papier de soie. Vous pouvez soit découper vos papiers, soit les déchirer, selon le final que vous envisagez.

Exemples de papiers de soie :

Ce sont des feuilles A4, qui sont vendues dans tous les magasins de loisirs créatifs ou sur quelques sites internet.

Notez que les feuilles sont particulièrement fines, et donc légèrement transparentes. Il vaut mieux, la plupart du temps, peindre votre support avant de coller vos papiers.

Et maintenant, c'est facile : une couche de vernis-colle, sur laquelle vous appliquez le papier avant que la colle soit sèche, puis vous repassez illico une deuxième couche, sur le papier, pour chasser les éventuelles bulles et bien faire adhérer le papier au support.

Si vous travaillez sur plusieurs faces, réalisez-les une par une, mais attention à la colle qui risque de sécher sur le papier et vous ne pourrez plus le travailler par la suite.



Ici, pour faire de jolis angles sur le cadre, j'ai recoupé le papier au coin, ça évite de faire un bourrelet inesthétique :


 

Ensuite, pour le papier qui dépasse, à la fin, je vous conseille d'attendre le séchage complet pour le couper proprement avec un cutter, le papier imbibé de colle se dechirant très facilement. Si vous voulez parsemer de paillettes, il faut le faire avant que la colle sèche, et ne pas repasser dessus, sinon cela écrase les paillettes et atténue leur côté brillant.


Et voiloute ! Une petite déco ou deux en plus au besoin et c'est parfait ! (tiens, j'en profite : ces petites figurines en miroir qu'on trouve partout, c'est très joli, surtout si on enlève la feuille de protection sur le miroir ! En plus du papier au verso qui révèle l'autocollant... Je vous le dis, parce que moi, au début, je me suis faite avoir, je les trouvais pas très "miroitant", mais quand on l'enlève, évidemment, c'est beaucoup mieux !).
 

 Retrouvez d'autres idées de créa dans la rubrique "vernis-collage...


samedi 18 août 2012

Guirlande de fanions

Un anniversaire de petite fée se prépare... Cette année, ce sera exit les ballons de baudruche : ça a un air de trop vu, et en plus c'est pas écolo. Or, sur la blogosphère, on trouve de plus en plus de guirlandes de fanions : c'est tendance, et c'est joli. Parfait ! Y'a plus qu'à... bon, je ne sais absolument pas coudre, alors je vais faire du pif o mètre basique.
- des tissus coordonnés
- une belle longueur de biais (9m pour moi)

D'abord, faire un gabarit, histoire d'avoir tous les morceaux de la même taille, et découper les tissus (le gabarit doit évidement tenir compte des ourlets).



 Puis, ben on fait des ourlets comme on peut. Je le répète, c'est du système D, une vraie couturière va probablement hurler devant ma technique, mais je veux bien qu'elle m'explique... Bon, bref, chez moi, ça ressemble à ça, pour la pointe :


 Voilou ! On pique le tout à la machine avant de les monter sur le biais (il va se soi qu'il est inutile de faire l'ourlet du côté du fanion qui sera pris dans le biais).


 Et quelques heures plus tard, ma guirlande est prête (et oui, si je me suis cassé la tête à faire des ourlets, c'est dans l'objectif qu'elle serve plus d'une fois, même si j'ai pas l'intention non plus de la ressortir à chaque anniversaire...).


 Bien. Encore une tonnes d'idées de déco, je n'aurai probablement pas le temps de tout réaliser, mais je m'active quand même...

mercredi 15 août 2012

Bonbonnière

Ma grand-mère a soufflé récemment ses 80 bougies. Pour marquer le coup, je voulais faire un cadeau représentatif de ce qu'elle est depuis si longtemps. Elle est bavarde. Mais c'était difficile à représenter, et en plus elle aurait pu mal le prendre. L'idée suivante, c'est qu'elle a toujours beaucoup cuisiné (même si l'ensemble de la famille n'a pas forcément su apprécier l'ensemble de son génie créatif... bref). Ben là au moins, c'était plus facile. Hop : un beau bocal en verre et on dégaine les pinceaux ! Moi, j'aime beaucoup ces bonbonnières, mais elle pourra y mettre de la farine si elle préfère, c'est aussi pratique.

Je voulais faire une envolée de papillons, du coup je suis allée sur internet chercher des ombres, mises à différentes tailles et j'ai glissé mes papiers dans le pot.



  
Puis, je n'avais plus qu'à repasser sur les formes avec des peintures pour verre de différentes couleurs. Trop facile ! Et rapide, ce qui était très bien vu que je m'y suis prise la veille, comme très souvent (je suis experte en "je m'y prends au dernier moment" ; ah, la procrastination, c'est tout un art !).


 J'ai réalisé le contour des formes à l'aide d'un marqueur pour verre, plus facile à appliquer que les peintures contours reliefs. Bon, par contre il m'a rapidement lâchée, alors du coup je n'ai peint qu'un côté de la bonbonnière. M'enfin c'est pas si mal non plus... Restait plus qu'à laisser sécher (moins longtemps que recommandé, mais quand on est à la bourre, on compte pas !) et à faire cuire au four ménager pour que les couleurs ne bougent pas.

mardi 14 août 2012

Lampe de chevet pour petit prince

Bon, pour la plus grande joie de Killian, il ne m'aura pas fallu si longtemps pour lui faire sa propre lampe, bien que lui ait déjà une guirlande Led. Par contre, devant la solidité très modérée du modèle carton-pique à brochettes, j'ai voulu tester un autre matériau, trouvé lui aussi dans mon magasin de Bricolage : le verre organique (environ 2€50 la plaque A3). Cela ressemble à du plastique, d'un millimètre d'épaisseur (ou plus). Je pensais que cela se coupait aux ciseaux ou au cutter, mais je me suis vite rendue compte que non : ce beau matériau bien solide ne se coupe pas vraiment... et j'avais pris des plaques A3... hum... Et bien j'ai découvert que cela se coupe en réalité comme le verre, malgré sa souplesse apparente : un coup de cutter précis et suffisamment appuyé, puis on retourne la plaque et on appuie puis "casser" le verre, la cassure suivant heureusement la ligne faite au cutter.
J'ai donc fait une croix sur le modèle que je m'étais imaginé, plein de courbes, puis j'ai coupé des rectangles (presque) réguliers.

J'ai voulu faire un fond en vernis-collage de papier de soie, sur le verso de la face de devant (comment ça, c'est pas clair ?) ; et coller un sticker de chat sur le devant de cette même plaque. (à défaut de m'aider à monter la lampe, mon fils s'est porté volontaire pour les photos !).




 J'ai racheté le même kit électricité (fil avec interrupteur + douille), mais j'ai aussi voulu tester un nouveau système de fixation de la douille, avec du fil d'aluminium et beaucoup de colle chaude. Ça donne ça :



Ben pour le coup, c'est moins solide que le goulot de bouteille en plastique, car la douille bouge... Bah, tant pis, Killian est relativement précautionneux, on verra bien si ça tient !
En collant le sticker du chat, je me suis rendue compte que le fond en papier de soie se voyait trop sous le chat, je l'ai donc collé d'abord sur une feuille blanche, puis recollé sur son support, en recouvrant toute la surface de film -je ne sais pas comment ça s'appelle, en tout cas le machin autocollant qui sert à couvrir les livres de classe-.
Puis, j'ai collé 3 morceaux de même épaisseur, et d'épaisseur nettement supérieure à la largeur de l'ampoule, sur le premier morceau :




 Enfin, j'ai collé un deuxième rectangle de verre organique derrière, de même taille que le premier sur lequel j'ai collé le chat. Et zoup : moment tant attendu du test  !


AAAAAAAAHHHHHH ! Non seulement c'est pas terrible de jour, mais alors l'éclairage de nuit c'est franchement moche !!! En plus on voit ma colle... Et en plus le papier de soie était censé être vert, pas bleu... Beurk et rebeurk ! Killian aime bien, mais alors moi je peux pas rester sur un truc pareil. M'enfin, il insiste alors je vais quand même le garder en l'arrangeant une chouille : ce sera le dos de la lampe... ou la deuxième face d'une lampe recto-verso !
Bon, allez, vite, une idée ! A y est : un petit quart-d'heure plus tard : une deuxième face à vu le jour, et ça me convient beaucoup mieux :


 Et pour le coup, même en éclairage de nuit, ça rend vachement mieux :



J'ai aussi collé un cadre en carton ondulé du côté "moche", pour cacher la colle, et ça rend l'ensemble déjà plus potable.
Ouf, j'ai sauvé la situation. Killian adore sa lampe, et finalement moi aussi (enfin, un côté en tout cas). Bien, Monsieur Papa attend désormais de pied ferme que je répare sa lampe de chevet, car à l'origine, c'est parce qu'il avait cassé la sienne et me demandait de la réparer que ces idées-là ont commencé à me trotter dans la tête. Mais pas de chance pour lui, j'imagine bien plus facilement des modèle enfant que homme...
Conclusion : le verre organique permet la fabrication d'une lampe bien plus solide, mais ne permet pas de fantaisie sur les découpes, dommage... Je vais cogiter à un autre système pour la prochaine !

Une dernière p'tite photo pour montrer la structure de la lampe, à ceux du fond qui n'auraient pas bien suivi :
 On est d'accord, l'intérieur est moche, et fait un rien bricolage, j'y travaillerai pour la prochaine (d'un autre côté, je m'en fous un peu parce que mon fils regardera pas sans arrêt l'intérieur, hein ?!).

vendredi 10 août 2012

Lampe de chevet récup pour petite princesse

Ma fille a toujours peur du noir, et depuis quelques temps on a égaré sa veilleuse. Il était donc grand temps d'agir et de lui offrir une lampe de chevet, d'autant qu'elle adore regarder ses livres avant de s'endormir ! Ne trouvant rien qui me plaise franchement dans des prix abordables, et la récup étant par ailleurs tendance et écolo, ni une ni deux, j'ai foncé chez une grande enseigne de Bricolage pour acheter un kit de luminaire, et j'ai farfouillé dans mes placards pour le reste.

Voici donc ce que j'ai acheté :



Le tout pour 12€, mais si vous avez une ampoule de rab, le cordon + la douille reviennent à peine à 7€. Toutefois : les nuls en électricité noteront bien la chose suivante : une fois que vous avez inséré les fils et vissé la douille, vous ne pourrez pas la rouvrir. Pensez donc à bien passer votre fil dans tous les supports qu'il sera censé traverser avant de relier le cordon à la douille !! Mais sinon, ce n'est vraiment pas compliqué...

Pour le reste, moi j'ai utilisé :
- un fond de brique de jus de fruit (2l)
- un goulot de bouteille plastique
- du carton
- 4 piques à brochettes
- 2 feuilles d'encart plastique (vous savez, ces feuilles transparentes mais assez rigides qui recouvrent les rapports en tout genre...)
- 2 feuilles de calque
- des décos puisées dans ma caisse de scrap.

Mais après, à chacun de laisser libre court à son imagination !

Bon, j'ai fixé sur le goulot de bouteille ma douille (c'est à ce moment-là que je me suis aperçue qu'il fallait le faire AVANT... bref), puis le tout sur le fond de bouteille avec mon pistolet à colle. Après, ça été montage selon le principe qui m'est le plus familier ; le système D (qui tient une fois sur deux, m'enfin, ça m'amuse !).

Ce que ça donne en images :


Le carton et les piques à brochettes m'ont permis de monter la structure. La bande du haut permet de vraiment consolider la chose, que ma fille ne manquera pas de manipuler à tout va. Puis j'ai mis les encarts transparents, qui maintiendront bien le calque.
J'ai évidement coupé le haut en vague avant de les mettre en place (d'ailleurs, astuce quand vous faites des vagues comme ça : veillez à ce que le départ et la fin de la vague soient bien au même niveau, pour que les différentes faces se rejoignent).

Enfin, j'ai posé le calque et les décos. Il fallait recouvrir les bandes de cartons qui se seraient forcément vues par transparence. Et dès que je récupèrerai mes rouleaux de masking tape, j'habillerai le carton du haut, à l'intérieur, histoire de faire plus propre, même si cela ne se voit pas de l'extérieur.  Et voilà le résultat :



jeudi 9 août 2012

Vase lumineux pour soirée romantique

Allez, c'est l'été, on en profite pour se faire une petite soirée en amoureux qui lui en mettra plein les yeux !
Et en plus ça prend pas longtemps. Mais il faut un peu de matériel, que vous ne trouverez certes pas forcément au fond de votre tente 2 secondes.
- 1 vase
- 1 guirlande électrique à pile (mais si, vous en avez sûrement une dans votre boite "déco de Noël" !)
- 1 feuille de papier de soie
- 1 bouteille plastique que vous coupez pour ne garder que le fond.

Dans le vase, disposez le papier de soie, puis la guirlande, qui vous allumez, tant qu'à faire...
 Par dessus, posez le fond de la bouteille, rempli à la moitié d'eau, puis un bouquet de fleurs. Voiloute ! Ca vous a pris quelques minutes, et ça en jette (même si sur la photo ça ne rend pas terrible, terrible, mais une fois les autres lumières éteintes, ça offre un éclairage diffus très sympa !).
 En vrai, on ne voit pas vraiment les fils électriques, c'est la photo qui fait ça, mais au pire, on glisse une deuxième feuille et ça ne se voit plus du tout.