jeudi 18 janvier 2018

Méga-carte d'anniversaire

Pour les 60 ans de ma très formidable maman, je voulais faire une belle carte personnalisée que tout le monde pourrait signer. Soit quelque chose qui soit plein de rose, de fleurs, d'oiseaux et où il y ait beaucoup de place.

Du coup, je suis partie sur la création d'un petit livret à soufflet. Je n'ai pas de photos des étapes, que des photos à contre-jour, mais bon, en fixant longtemps les photos, une certaine persistance rétinienne devrait vous permettre de comprendre un minimum la chose...







mercredi 10 janvier 2018

Petits doudous étoile

Mes 2 cousines sont tombées enceintes quasi-simultanément, et ont donc accouché de 2 jolies filles l'été dernier. N'ayant pas eu le loisir de créer des p'tits cadeaux personnalisés, les étés étant toujours pour moi très chargés, ce fut pour Noël que je me suis mise à ma machine à coudre pour des petits cadeaux hand made.

J'avais trouvé sur le site Cré-enfantin (consultable là : http://creenfantin.canalblog.com/) un modèle absolument ravissant d'oiseau, à priori facile à faire. La créatrice partage ses jolis tutos gratuitement, et ça c'est chouette ! 

Motivée, j'attaque donc la réalisation de 2 jolis petits zozios, avec le tuto à retrouver ICI. Mais ça s'est vite compliqué...

 


En fait, depuis 15 ans que j'ai une machine à coudre, je n'ai toujours pas appris à m'en servir correctement. Faut dire que je la sors vraiment pas souvent. Et que je n'ai aucune persévérance. Vraiment. En général, si je n'obtiens pas ce que je veux tout de suite, je lâche l'affaire sans le moindre regret. Je trouverai autre chose, c'est tout simple. Du coup, évidemment, je ne progresse jamais sur quoi que ce soit. Et c'est le cas en couture. Donc quand j'ai vu que mes appliques étaient super moches, j'ai tout mis de côté et suis allée imprimer un modèle pour les archi-nulles. 


C'est comme ça qu'à la place de 2 doudous oiseaux qui auraient pu ressembler à ça :


Mes cousines ont reçu 2 étoiles toutes basiques. Enfin presque, j'ai quand même fait l'effort de glisser à l'intérieur une capsule de Kinder surprise remplie de lentilles qui font un léger bruit quand on secoue les étoiles.


Aaah, la couture... Un jour, vraiment, j'irai prendre des cours !

lundi 1 janvier 2018

Baume à lèvres maison

Parce qu'à Noël j'aime bien toujours faire au moins un p'tit machin moi-même, cette année j'ai opté pour des baumes à lèvre maison. Parce que c'était rapide à faire, c'est utile, et que j'avais des boites en métal qui ne demandaient qu'à être utiles.


J'ai trouvé la recette sur le site "Bio à la une" (lien ici), mais vous la retranscris ci-dessous.

Pour un petit pot (10 ml environ) :
- une cuillère à café de beurre végétal pur (karité, cacao...)
- une cuillère à café d'huile végétale (amande douce, coco...)
- 1/2 cuillère à café de cire d'abeille pure en paillettes
- 2 gouttes de vitamine E (ou huile de pépins de pamplemousse) = conservateur naturel pour que le baume tienne plusieurs mois
- 2 ou 3 gouttes d'huile essentielle ou parfum cosmétique pour un goût sympa (mandarine, vanille, rose...)

Comme je n'avais pas de beurre végétal, et que j'avais déjà dû acheter la cire d'abeille, la vitamine E et un parfum vanille (pis que ça faisait assez cher comme ça), j'ai mis huile d'amande douce et huile de coco. Mais j'ai eu peur que la préparation ne soit pas assez "solide", alors j'ai forcé la dose sur la cire d'abeille. J'aurais pas dû, mes baumes sont finalement un peu trop solides !


Pour la préparation, on lave bien soigneusement les contenants, et on les sèche parfaitement, puis on met tout à fondre au bain marie, dans un pot en verre, sauf la vitamine E et l'huile essentielle, qu'on met au dernier moment, une fois tout le reste bien mélangé. On verse alors la préparation dans ses petits pots, on fait de beeeeelles étiquettes, et on emballe joliment !


Et hop ! Des p'tits cadeaux utiles trop rapides à faire, à offrir en toute occasion (mais en hiver, hein, sinon ça n' aucun intérêt, évidemment...).


J'ai fait les parfums vanille et mandarine, mais on sent pas mal la coco, à cause de l'huile. Cela dit, le rendu est pas mal du tout !



vendredi 29 décembre 2017

L'agenda qui déchire !

Alors voilà, l'année dernière, une chouette copine m'a offert un très bel agenda, que j'ai eu beaucoup de plaisir à utiliser. Depuis quelques années, j'étais passée au mode numérique, sur mon téléphone, et finalement, malgré les rappels, je ne trouvais pas ça pratique (j'oubliai quand même les rendez-vous, c'était pénible à remplir, et aucune vue d'ensemble). Ce premier "agenda et plus que ça" avait déjà quelques fonctions sympas, façons BuJo, prêtes à cocher ou à remplir. C'était top, parce que le BuJo, j'ai testé, et j'ai calé. Rapidement. 

Le Bullet Journal, ou BuJo, pour les quelques ermites habitant au fin fond des Pyrénées qui auraient échappé au phénomène jusqu'à présent, c'est un carnet tout blanc, que vous achetez, et que vous décorez et organisez vous-même pour planifier votre année, inscrire vos To Do List, vos envies, divers critères de qualité de vie, bref, un journal intime - agenda que vous griffonnez avec plus ou moins de talent et de rigueur. Je ne vous montrerai pas le mien, assez lamentable, et qui n'est pas allé plus loin que le 15 janvier, mais Google Images ou Pinterest vous donneront un million d'exemples si vous voulez jeter un oeil.

Et cette année, je suis tombée un peu par hasard sur le Joyeux Journal, aux éditions First et très agréablement mis en scène et illustré par la désormais incontournable et talentueuse Mathou. 



Il est magnifique, plein de couleurs, et sincèrement bien conçu. Je suis ultra-fan ! En plus de la classique organisation d'une semaine par double-page, il y a pour chaque mois une vue d'ensemble, plein de place pour griffonner ses notes et rendez-vous, de très chouettes illustrations et quelques petites surprises rigolotes.




Le papier est super épais, et résiste donc bien à mes feutres. Et ça c'est cool !


Bref, c'est un agenda plein de bonne humeur, de douceur, de couleurs... Que du bonheur ! Si vous n'avez pas encore votre agenda 2018, foncez prendre celui-là ! On le trouve partout, je l'ai même vu à Carrouf... ;)

mardi 26 décembre 2017

Cheval au point de croix

Petit cadeau de Noël pour Johanna, notre chouette prof d'équitation à ma fille et moi. Personnellement, je n'ai pris que quelques cours, histoire d'apprendre à me débrouiller avec mon beau gros -mais vieux- cheval, qui est venu squatter notre champ il y a presque un an. 

J'ai trouvé la grille sur Internet, sans doute sur Pinterest, mais j'avoue ne pas retrouver le site d'origine, malgré l'inscription "karagrille" sur la page. Cela me renvoie sur une page Facebook "les tites croix de Kara", où on trouve de très belles grilles comme je les aime (simples !). Je pense que c'est elle, la créatrice de cette grille, et vraiment, faut que je fasse un effort pour noter les sources la prochaine fois que je fais un plein de grilles...



Mon beau gros, le voilà, il s'appelle Jiko (nan, c'est pas moi qui ai choisi ce nom... Je fais avec mais le prononce à l'américaine : djaïko, c'est déjà mieux !). 


C'est une retraité de centre équestre, mais quand on l'a eu, il n'était plus monté depuis fort longtemps, d'où une prise de contact difficile, pour lui comme pour moi, qui n'avais jamais fait d'équitation. Mais Johanna a été d'une patience d'ange, d'excellents conseils, et elle est venue chez moi pour qu'on travaille directement avec Jiko. Bref, j'ai apprécié sa disponibilité, et ma fille se régale au centre équestre, où elle a repris confiance en douceur avec les jolis shetlands qui lui font oublié le traumatisme d'avoir été piétinée par un poney il y a quelques mois.



Rho, 3 photos de cheval sur un blog de bricolage, je m'éparpille ! lol Mais surtout, je l'aime vraiment, même s'il est aussi têtu et pantouflard que moi...

jeudi 19 octobre 2017

Couture sur-mesure : le sac à armes

Ayant été plus ou moins régulière sur mes cours de Jujitsu jusqu'à l'année dernière, j'ai atteint le niveau où l'on doit disposer de ses armes d'entrainement. Reste que comme je n'ai pas de poches sur le kimono, et que je n'avais pas envie d'acheter un sac spécial, je me suis cousu vite fait un sac pour ranger mes armes. 

Les papillons n'étaient sans doute pas le choix le plus "dans le thème", mais en cherchant des bambous, je suis tomber sur ce bout de tissu et n'ai pas réussi à le reposer... 

J'ai doublé l'intérieur, et sui plutôt fière d'avoir réussi une finition assez propre malgré mon niveau "patate" en couture !

Je n'ai pas repris les cours cette année, par manque de temps, mais c'est vraiment une discipline que je recommande (Jujitsu Wajutsu) ! C'est le plus doux des arts martiaux, et peut-être le plus rigoureux. Excellant pour se défouler, être moins craintive de se balader seule le soir tard, et pour garder aisance et souplesse corporelles.




mardi 17 octobre 2017

J'ai testé... la résine inclusive !

Voilà bien longtemps que ces boites me faisaient de l'œil, dans les magasins de bricolage, ainsi que leurs copines les œuvres réalisées par les salariées des rayons créatifs pour vendre ce produit... Bref, le prix des boites m'a longtemps freinée, ayant longtemps eu un budget loisirs créatifs m'incitant plutôt à la récup'.
Puis j'ai craqué, et me suis caché derrière le prétexte des cadeaux de Noël (et là vous comprenez que j'ai mis fort longtemps à faire cet article ! lol) originaux et inédits que je voulais faire cette année ! Bien sûr, j'en ai pris plus, histoire qu'il m'en reste pour m'amuser...



Le monde d'emploi est simple, mais nécessite d'être très précis dans le dosage des produits que l'on mélange. Le port des gants est indispensable (produits pas vraiment naturels, qu'il faut vraiment éviter de se mettre dessus...).

Notez bien quel verseur est pour quel produit, car il est difficile de rincer ces produits, particulièrement si vous avez eu la mauvais idée de les mélanger. Le récipient dans lequel vous allez les mélanger, d'ailleurs, doit être un pot récup' que vous jetterez par la suite.



Après un touillage délicat, on applique à l'aide d'un bâtonnet. Vous ne l'avez peut-être pas remarqué, mais il existe 2 types de résine inclusive :
- une qui est assez fluide et qui sert à remplir des fonds (pour faire un plateau, par exemple, ou tout autre récipient "à remplir") ;
- une un peu plus épaisse qui va permettre de créer du relief. A utiliser pour faire des magnets, mettre en volume certaines parties d'un tableau...

A vous de choisir votre résine en fonction de vos besoins. Pour moi, j'ai utilisé les 2, et le résultat est à la hauteur, si on ne se trompe pas de paquet (mais par chance, c'est écrit sur les boites !)


 Bougeoirs en bois, avec la résine épaisse.
Attention, j'ai lu sur d'autres blog que le bois boit la résine, donnant des résultats plutôt médiocres. Du coup, j'ai largement vernis-collé avant application de la résine (et on laisse sécher, bien entendu), et l'image - imprimée sur papier standard- n'a pas bougée).

J'ai voulu utiliser des photos d'identité pour faire des magnets (toujours avec la résine épaisse), mais le papier photo est fin, et rebique sur les coins. Pas la meilleure idée de l'année, donc...

Plateau de service, avec la résine liquide. Il m'en a un peu manqué, et la dentelle effleure la surface. La résine l'a d'ailleurs un peu rendue transparente, le résultat n'était donc pas à la hauteur de mes attentes, mais la présentation restait correcte.

Bref, la technique reste très sympa, et j'espère bien réutiliser les résines. Mais on appréciera le jour où le prix des boites aura fait un p'tit régime...